Get the Flash Player to see this rotator.
China Moses
US/France

China Moses, fille de Dee Dee Bridgewater chante ses propres compositions pour la première fois dans son nouvel album "Nightintales" aux couleurs jazz-­‐soul-­‐R&B

Biographie
On dit que la nuit recèle bien des histoires. China Moses en est la narratrice ; son nouvel album, Nightintales, éclaire de manière fascinante sa traversée des territoires de la nuit. Sa voix chaleureuse de contralto, étonnamment souple, invoque des images, des humeurs ; lieux et personnages prennent peu à peu forme dans l’imagination de celui qui l’écoute. Onze chansons expressives racontent l’intoxication amoureuse (« Hang Over ») et sa fin amère (« Whatever »), les vices (« Nicotine ») et les passions (« Put It On The Line »), l’éveil et le courage (« Running »). C’est un étincelant kaléidoscope dont les multiples facettes – jazz, soul, R&B, blues et pop – forment un tout unique. Son premier album en 2008, This One’s For Dinah, un hommage à la légendaire Dinah Washington, a montré que China Moses était une grande voix. Désormais reconnue comme une diva du jazz et de la soul au style bien personnel, Moses n’a pas besoin de se cacher derrière son idole. Sur son nouvel album Nightintales, elle chante ses propres compositions. Chapeau ! Pour les mélomanes, c’est la promesse de bien des soirées agréables passées à apprécier ce petit bijou richement nuancé.
Nightintales signifie littéralement « nuit en contes » – les mille et une nuits ? Pas tout à fait. Cinq jours seulement (et surtout cinq nuits !) ont suffi à China Moses et au producteur britannique de R&B et de hip-hop Anthony Marshall pour enregistrer les nouvelles chansons, mais elles sont effectivement la source de mille et un plaisirs d’écoute. Les compositions sont superbes – inspirées, mystérieuses, captivantes. Les nombreux instants méditatifs ponctuant des récits nocturnes comme « Breaking Point », « Ticking Boxes », « Whatever » et le mélancolique « Lobby Call » sont envoûtants. Il y a aussi des chansons pleines de malice, comme « Hungover », illustration drolatique de l’intoxication amoureuse. Grâce à la voix extraordinaire de China Moses, on se fait tout un cinéma ! Sa musique éclectique se mue de manière saisissante en un cocktail pétillant de deep soul, répliques fusantes du cinéma de « blaxploitation », lounge jazz et R&B rythmé, le tout assaisonné d’une bonne pincée de pop. Les chansons sont pleines de vie tout en restant maîtrisées. Le son est affiné, elles respirent la passion, l’engagement et la détermination. « Une bonne partie de l’album est née du moment, explique China Moses, c’est pourquoi le son possède une telle fraîcheur. Nous voulions faire une musique intemporelle, quelque chose qu’on écouterait encore des années plus tard. Elle devait être aussi vivante que possible, et en même temps aussi compacte que les standards du jazz. Les morceaux faisaient généralement entre deux et trois minutes. Notre album dure seulement 50 minutes, mais tout y est. En concert nous jouons la version longue. » Sur scene, China est accompagnée d’un groupe londonien solide, avec Luigi Grasso au saxophone alto et baryton, Joe Armon Jones et Mike Gorman au piano, Luke Wynter et Neil Charles à la basse et Marijus Aleksa à la batterie. Ce groupe, c’est l’assise sur laquelle China peut construire sa musique. Cette diva de la soul possède une personnalité musicale distincte et une présence vocale pleine d’une énergie pure. Côté scène, il y a longtemps déjà que cette interprète captivante s’est fait un nom sur le circuit des grands festivals jazz. Il est certain que ce nouvel album engendrera de nouveaux fans et donnera lieu à de nouveaux concerts ; bonne nouvelle : une tournée Ningtintales aura lieu au printemps 2017.
Mais qui est la femme portant le nom mystérieux de China Moses ? C’est la fille de la chanteuse jazz Dee Dee Bridgewater, titulaire de multiples Grammy Awards. Son père était Gilbert Moses, légendaire metteur en scène américain de théâtre, de cinéma et de télévision. Preuve que les chiens ne font pas des chats. La musique a joué un rôle important dans sa vie, tout comme son travail d’interprétation, comme en témoignent ses concerts. China Moses a fait ses premiers pas de chanteuse quand elle n’était encore qu’une ado (le clip de son premier single, « Time » (1996), réalisé par Jean-Baptiste Mondino, vaut la peine d’être vu sur YouTube !) En 1997, elle sort son premier album, China, où figure un invité de marque, la légende du hip hop GURU. Après deux autres albums très bien reçus et de nombreux concerts, elle devient une chanteuse très remarquée sur la scène R&B émergente de la ville où elle a choisi de vivre, Paris. Elle anime également des émissions sur MTV France et sur ARTE. C’est en 2008 qu’elle perce sur la scène internationale avec l’album jazz This One's For Dinah, une déclaration d’amour à son idole musicale Dinah Washington, en collaboration avec le pianiste français Raphaël Lemonnier. En 2012, elle poursuit sur sa lancée avec Crazy Blues, un autre mélange de reprises jazz, blues et pop. China Moses est alors considérée comme une chanteuse de standards de jazz et de blues. Nightintales est la preuve que China est bien plus que cela. Pour la première fois, ce sont ses propres chansons qui sont mises en lumière. China fait fi des maisons de disques et des producteurs, des sessions d’enregistrement se limitant à des musiques qu’elle n’a pas choisies ; avec Nightintales, China Moses montre pour la première fois de quoi elle est capable. À une époque de profonds changements, cette femme forte prend la place qui lui revient.


Discographie

2017 - Nightintales
MPS/Pias


2012 - Crazy Blues
Decca/UMG


2009 - This One’s For Dinah
Blue Note


2004 - Good Lovin
EMI


2000 - On tourne en rond
Virgin


1997 - China
Virgin


1996 - Time



     


02.08.17 Festival de Gordes, Gordes (F)
16.09.17 Jazz à Saint Rémy, Saint Rémy de Provence
29.09.17 Festival Jazz en Boucle, Saint Maur des Fossés (F)
13.10.17 Les salins, Scène Nationale, Martigues (F)
21.10.17 Toucoing Jazz Festival, Tourcoing (F)

EPK Nightintales the studio sessions
Running - Nightintales