Get the Flash Player to see this rotator.
Sylvain Luc
France

Bienvenue à Sylvain Luc chez VO Music. En tournée en 2020 en duo 2.0 avec Stéphane Belmondo et en duo avec Biréli Lagrène
Biographie
C’est l’histoire d’un homme amoureux d’une guitare. Il fait corps avec elle, en tire des sons, des frissons inouïs, à croire qu’ils inventent ensemble de nouvelles notes et frôlent l’accord parfait. Il est tombé dedans tout petit, à quatre ans, avant d’étudier le violon et le violoncelle pendant 10 ans au conservatoire de Bayonne. Et bien sûr la guitare classique, qu’il détourne, débauche vers le jazz, sa passion.
Quand on veut réussir dans la musique, il faut « monter à la Capitale ». Il quitte le pays basque, s’installe à Paris et devient très vite arrangeur, compositeur, accompagnateur de nombreux artistes de variété, Catherine Lara, Michel Jonasz, Al Jarreau. Dès le début il est épaulé dans ses démarches dans le monde du jazz par le batteur André Ceccarelli qui restera un fidèle compagnon tout au long de sa carrière. Il est promu bassiste du trio Richard Galliano et intervient comme guitariste avec Eric Le Lann.
Très vite repéré, il va alors jouer avec ce que le jazz compte comme interprètes incontournables : Wynton Marsalis, Steve Gadd, Lokua Kanza, Michel Legrand, Elvin Jones, Dee Dee Bridgewater, Manu Katché, Stéphane Belmondo, Michel Portal, Bernard Lubat, Steve Lukather, Larry Coryell, Al Di Meola, Didier Lockwood, John Mc Laughing, Billy Cobham, Jacky Terrasson, Marcus Miller, Richard Bona et bien d’autres.
Sa guitare (Godin) fait des émules, et en 1993, il sort «Piaia», son premier album, suivi en 1994 par «Petits déjà», son duo avec son ami Louis Winsberg.
Suivront en 1999 «Ameskeri», en duo avec Stéphane Belmondo, et en 2000 «Duet» avec Bireli Lagrène (vendu, dans le Monde entier, à près de 100 000 exemplaires) puis «Summertime» avec le même Bireli en 2009.
Entretemps, il crée le «Trio Sud» avec André Ceccarelli et Jean-Marc Jafet. Premier album en 2000, deuxième en 2002 («Sylvain Luc Trio Sud»), Victoire de la musique en 2003, troisième opus «Young and fine» en 2008 : rien ne l’arrête.

De nombreux projets menés de fronts avec des collaborations musicales tellement différentes, ce n’est pas rien : il y ajoute un album avec ses deux frères («Naia») en 2000, un autre avec Francis Lassus («Piai Naia»). Et un nouvel album solo, «Ambre», en 2003. En 2008, il intègre «String quartet» avec Didier Lockwood, Victor Bailey et Billy Cobham, et, dans la foulée, remporte un Django d’or!
Son double album solo, « Standards » sort, toujours chez Dreyfus, en 2009.

Les récompenses
2003 : Victoire du jazz avec Trio Sud
2005 : Chevalier des arts et lettres
2007 : Django D’or
2008 : Django D’or
2010 : Grand Prix Jazz de la Sacem
2011 : Michel Legrand lui remet le Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz.

Il se produit partout à travers le monde en Europe, en Amérique du Sud, au Canada, aux Etats Unis… sans oublier la France, où il se produit avec Bireli Lagrène, Médéric Collignon, Philip Catherine, le trio Sud, Richard Bona & Steve Gadd en 2009, et «Nomad’s land project», avec Didier Lockwood, Ira Coleman, Bijan et Keyvan Chemirani.
En mai 2011, la Salle Pleyel lui propose une carte blanche, et c’est devant une salle comble qu’il se produit en compagnie des artistes qu’il a choisi comme Bireli Lagrene, Richard Bona, André Ceccarelli et Thierry Eliez.

Les mélomanes présents ce soir là auront eu la chance d’entendre pour la première fois quelques titres de son album « Organic », sortie chez Dreyfus Jazz à l’automne 2011. Sylvain y est entouré d’André Ceccarelli et de Thierry Eliez.

En octobre 2013, il publie « Souvenirs d’enfances » : petites digressions musicales autour des chansons de notre petite enfance où Sylvain nous fait redécouvrir la richesse musicale de ces comptines et fait avec intelligence un pont entre « L’enfant» et «l’adulte».

Il présente, fin 2014 au Café de la Danse à Paris, son projet avec Stefano di Battista, Pierre François Dufour, et Daniele Sorrentino « Giu’ La Testa ». Ils y revisitent les musiques de films d’Ennio Morricone, de Michel Legrand ou encore de Nino Rota.

Début 2015, Sylvain Luc sort un nouvel album « La Vie en Rose », en duo avec Richard Galliano : un hommage à Edith Piaf et Gus Viseur.

Eté 2016 : Création avec Luis Salinas, André Ceccarelli et Rémi Vignolo.

SI son jeu est baigné de jazz, Sylvain Luc est certainement un vrai caméléon de la musique, à l’aise dans tous les styles musicaux et dans toutes les formes que la musique peut prendre.

Il n’y a pas chez lui d’ostracisme, le seul critère qu’il souhaite revendiquer est celui de la qualité que doit prendre la musique et il sait magnifier, sans user d’effets de manches, une mélodie populaire ou un standard de jazz.

Si certains puristes reconnaissent en lui un très grand improvisateur capable de mettre à profit une technicité déconcertante, il peut se jouer des airs de l’enfance et faire des digressions sans toucher à l’âme même de la musique.

Doté d'une technique époustouflante, Sylvain Luc impose une liaison profonde, intense, charnelle à la musique, donnant l’impression d’un lien direct entre le cœur et les doigts, sans notion d’effort ou de prouesse



Discographie

2015 - La vie en rose - Duo avec Richard Galliano
Milan


2014 - Giu’ La Testa » avec Stefano di Battista
Just Looking Productions


2013 - Souvenirs d'Enfance


2011 - Organic avec André Ceccarelli et Thierry Eliez
Dreyfus Jazz


2009 - Summertime avec Biréli Lagrène
Dreyfus Jazz


2009 - Standards
Dreyfus Jazz


2008 - You and Fine - Trio Sud
Dreyfus Jazz


2006 - Joko
Dreyfus Jazz


2003 - Ambre
Dreyfus Jazz


2000 - Piaïa naïa avec Francis Lassus


2000 - Duet avec Biréli Lagrène
Dreyfus Jazz


2000 - Nahia


2000 - Trio Sud
Dreyfus Jazz


1999 - Ameskeri, avec Stéphane Belmondo
Shaï


1994 - Petits Déjà avec Louis Winsberg


1993 - Piaia
Discog



     

01.02.20 Cité de la Musique, Paris (F)
02.02.20 Cité de la Musique, Paris (F)
25.04.20 Quai 3 - duo avec Stéphane Belmondo, Le Pecq (F)
23.05.20 Jazz en Comminges - duo avec Stéphane Belmondo, Saint Gaudens (F)

Stephane Belmondo & Sylvain Luc - 2.0
Stephane Belmondo & Sylvain Luc teaser
Stephane Belmondo & Sylvain Luc