Louis Martinez

Guitariste de jazz à la sensibilité rare, son album Influences explore les territoires d'une vie avec la participation de Stéphane Belmondo et de Mino Cinelu

Biographie

Bio photo
Bio photo

 

Guitariste de jazz à la sensibilité rare, Louis Martinez réunit autour de lui une solide rythmique avec laquelle il collabore depuis quelques années pour explorer une nouvelle facette de ses inspirations : la chanson. La rencontre avec les chanteuses et parolières Agnès Som et Elvira Skovsang, révèle une magnifique interaction mélodique entre le jeu de guitare et la voix.
Toujours à l’unisson, « Influences » explore les territoires d’une vie. Sur l’album, on retrouve les charismatiques Stéphane Belmondo au buggle et à la trompette et Mino Cinelu aux percussions.
Influences. L’intitulé de ce nouvel album de Louis Martinez promet un jeu de pistes pour des jeux de jazz. Vu l’imposante discothèque du musicien, on se doute qu’il y aura des surprises au fil des plages musicales. Premier contrepied avec la longue escale dans la chanson. Non pas celles qui alimentent la variété française, mais celles que fredonne le compositeur depuis qu’il a décidé d’écrire sa vie sur partitions. Les polyphonies de Louis. Une facette inédite née de la volonté de mettre les voix au premier plan. Il y a d’abord celle des cordes, sensibles, de l’esthète Martinez, mais aussi celles en dentelles du pianiste Gérard Poncin et celles, suaves, des soul sisters Agnès Som et Elvira Skovsang, deux voix de velours pour des chansons au creux de l’épaule. Chants de sirènes, sirènes de bugle et de trompette, Stéphane Belmondo souffle chaud sur les compos de l’ami Louis. Enfin, il y a les percussions et les peaux de Mino Cinelu, des claques et des caresses, de la chair sur les portées. Chef d’un orchestre choral (avec Philippe Panel à la contrebasse/basse et Thomas Domène à la batterie), Louis Martinez tend le micro en privilégiant les unissons. C’est un fait, le virtuose aime les solistes qui ne la jouent pas solo.
On le sait, le jazz est son théâtre. Funk, soul, cool, latin-jazz, be bop, pop, hip hop… L’homme au timbre Gibson multiplie les décors dans cette nouvelle fresque musicale, qui a vu le jour lors de l’enregistrement de son précédent album Thème pour Mike. Un disque d’adieu poignant qui lui a certainement donné envie de reprendre toute l’histoire à la base. Voilà donc Louis Martinez de A à Z, le jazz en fil d’Ariane et les copains d’abord pour des joutes sétoises, où tout le monde est dans le même bateau. Dans sa note d’intention, le compositeur explique d’ailleurs qu’Influences « explore les territoires d’une vie ». Les douaniers se planquent sous leur casquette, car la mappemonde Martinez est vaste, elle traverse des continents, enjambe des océans, court des East et West Coast américaines aux rives caribéennes, elle se joue des frontières comme des répertoires. Louis n’a rien à déclarer si ce n’est son gig-bag et une boîte à musiques, riche en pépites.
Aidons la douane à dresser l’inventaire : l’album s’ouvre sur « Blueland », une plongée dans les clubs clairs-obscurs de la note bleue via les virgules de guitare dans la veine de Wes et les digressions de cuivres sur lit de piano. Du swing et du groove sur « Aretha » pour un hommage à la « Reine de la Soul » tout autant qu’au king Kenny Burrell et ses cocottes funky, ou encore sur le rhythm’n’blues « Boy », mariant les mélopées soul et le flow hip hop. Jeux de mains, jeux de bassin. Le virtuose s’amuse
avec les sauts de cordes et les syncopes, saute sur la salsa (« Days of Grace ») et, de manière générale, pratique la fusion à chaud. Du mode mineur et des couleurs pastel sur le mélancolique
« Mauve », ou des dialogues de six-cordes sur le fil et de chants nus sur les ballades « Whenever » et « Sweet Winter Night », illustrant la saudade du Sétois. Ou comment dire beaucoup en peu de notes et de mots, en silences. La guitare en guise de pinceaux musicaux, le compositeur semble avoir fait sienne cette devise de Francis Bacon : « Toujours privilégier la sensation à l’illustration ».

Afficher plus

Concerts à venir

Louis Martinez

Mazamet - Espace Apollo

Louis Martinez

Sète - Auditorium du conservatoire