Isfar Sarabski

Ce prodige de Bakou dévoile une œuvre jazz en trio, multipliant les influences dans un discours lyrique magnifié par une rythmique haletante, nouvel album "Planet" Warner 30 avril 2021

Biographie

Adulé dans son pays l’Azerbaïdjan autant que par Quincy Jones, Isfar Sarabski fait sensation partout où il passe tant par sa virtuosité que par sa quête perpétuelle de nouvelles expériences musicales. Formé à L’École et à l’Académie de musique de Bakou, le pianiste a dépassé son univers classique lors de son passage à la Berklee College of Music de Boston et s’est imposé à 19 ans au concours de piano du Montreux Jazz Festival avec son interprétation phénoménale des compositions de Bill Evans. Formidable passeur d’émotions, le jeune trentenaire aime travailler avec la scène électro de son pays mais c’est bien au jazz qu’il consacre aujourd’hui son œuvre Planet, attendue le 30 avril via Warner Music.

Pour cet album Planet, Isfar Sarabski s’est entouré du bassiste Alan Hampton et du batteur Mark Guliana. Un trio qui sublime les compositions du pianiste et son lyrisme perpétuellement sous tension rythmique. Un jazz extatique et un swing cosmique où se mêlent avec une grâce infinie les musiques traditionnelles et classiques quand les trois musiciens sont rejoints par le târ (luth persan) de Shahriyar Imanov, les cordes du Baku Strings Quartet ou du Main Strings Ensemble dirigé par Lev Trofimov.

« Je suis fasciné par les grands vinyles noirs. Je me souviens précisément de ce que j’ai ressenti la première fois que j’ai entendu les disques de Dizzy Gillespie ou les enregistrements des œuvres de Bach et de Chopin. A la première écoute j’ai senti qu‘il  fallait que j’aille plus loin » déclare Isfar Sarabski

Afficher plus

Concerts à venir

Isfar Sarabski

Duc des Lombards Paris

Isfar Sarabski

Duc des Lombards Paris